mardi 25 août 2015

L’innocence des bourreaux, Barbara ABEL, Belfond, 2015, 315p.



Après « Derrière la haine » et « Après la fin » qui était la suite du premier, ce 3ème roman/thriller de la belge Barbara Abel débute par un braquage d’une supérette qui tourne au cauchemar. Scénario bien construit mais qui met mal à l’aise dans un suspens indéniable mais dérangeant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire